Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2007

Question de la semaine : y a-t-il une vision chrétienne des loisirs ?

Notre société a souvent été définie comme une "société de loisirs". Chaque semaine, nous attendons avec impatience le W.E., la possibilité non seulement de reprendre des forces mais aussi de "changer d'air", de "vivre enfin", de se "réaliser pleinement", etc. Pour certains, ce changement se concrétise par la fuite de leur lieu habituel de vie, ou par l'absorption massive de DVD ou par d'autres activités que l'on se refuse, par obligation, dans la semaine. Nous prévoyons longtemps à l'avance nos vacances, nous les planifions, nous faisons du "tourisme" et, parfois même pour nous donner bonne conscience, du "tourisme religieux". Souvent, elles deviennent le but de notre vie comme le film du soir, la soirée au restaurant ou le jeu sur Internet, devient le but de notre journée. Dans ce contexte : 

 

Comme chrétien, quelle est notre conception des loisirs et du travail ?

Quelle conception des loisirs et du travail aimerions-nous voir émerger ?

 

30/01/2007

Question de la semaine : faut-il se marier entre catholiques ?

De moins en moins de catholiques en France. Une société qui n'est plus portée par le catholicisme, au plan des mœurs et de la foi. La nécessité pourtant d'évangéliser pour ne pas garder notre lampe cachée. L'inquiétude aussi de transmettre aux générations suivantes l'essentiel de notre vie. 

 

Face à cette réalité d'un monde post-chrétien, faut-il se marier entre catholiques ?  

25/11/2006

Question de la semaine : retour vers la ruralité ?

 

medium_desert.jpg

Une partie de la France se désertifie. On assiste à une concentration autour des grandes villes qui offrent du travail mais des conditions de vie souvent hors de portée des familles.
Cette situation est-elle normale ? Est-elle inéluctable ? Quelles actions pouvons-nous entreprendre à notre niveau pour aider à refaire le tissu social de la France déserte ?
N’est-il pas urgent aussi de tenter un mouvement de retour vers la ruralité pour retrouver des conditions de vie, non pas meilleures matériellement, mais plus saines, tout en évitant de tomber dans l'utopie du « paradis vert » ?