Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2008

C'est reparti

 

Lorsque faute de temps, la mise à jour de ce blogue a cessé, plusieurs amis (rassurez-vous, pas des centaines) m'ont demandé à plusieurs reprises de continuer ou, plus exactement, de remettre la main à la pâte. Jusqu'ici, j'ai toujours refusé, principalement à cause de ce manque de temps et aussi parce que je voulais donner la priorité au blogue consacré à G.K. Chesterton (ICI). Mais, à plusieurs reprises, la plume m'a démangé. Ne serait-ce que pour présenter quelques livres ou pour discuter de l'actualité. Et cette dernière est particulièrement riche.

Aujourd'hui, donc, je tente de relancer Caelum et Terra. Cela ne tient qu'à moi et, si je ne vous assure pas d'y parvenir, je vous promets d'essayer.

Caelum et Terra voudrait rester essentiellement un lieu de réflexion sur nos modes de vie dans la société contemporaine, avec, de manière sous-jacente, cette question : sommes-nous obligés d'accepter les modes de vie imposés par le monde contemporain ? Pouvons-nous inverser la tendance pour arriver à des façons de vivre plus simples, orienter vers l'essentiel, de manière à être plus contemplatifs ? Ou, sommes-nous confronter à un déterminisme que nous devons accepter de toute façon puisque nous ne pouvons rien contre un état de fait ?

Du fait de ces questions, ce blogue sera amené (bon d'accord, si je dépasse la déclaration d'intention) à toucher aux questions politiques, économiques, sociales, culturelles, religieuses. À tout, en fait, de ce qui fait de la vie de l'homme. Pas à travers une publication quotidienne, mais le plus souvent possible. Ne devons-nous pas réapprendre à prendre notre temps et à consacrer celui-ci d'abord à Dieu, à nos familles, à notre travail, à ce qui nous élève l'âme et le cœur ?

allan carlson 2006 (3).jpgPour commencer, je voudrais signaler la parution d'un livre américain Third Ways d'Allan C. Carlson (photo ci-contre).

Carlson est le Président du Howard Center for Family and Religion et le directeur de Family in America, la lettre du Howard Center. Sans en être le seul rédacteur, Allan Carlson en est le principal contributeur. Il est aussi par ailleurs secretaire international du Congrès mondial des familles. Dans ses études, il aborde principalement la situation de la famille aux États-Unis et dans le monde, les effets de la situation économique sur la vie des familles, notamment le poids de la fiscalité. Il milite notamment pour l'établissement du salaire familial. Rentre aussi dans son champ d'investigation, l'impact du féminisme sur la femme et la famille. Ses études lui ont, enfin, permis de dégager qu'aux États-Unis le baby-boom qui a suivi la Seconde Guerre mondiale est essentiellement un phénomène catholique.

Son dernier livre, Third ways (ISI Books) est un peu en marge de ses thématiques habituelles, bien qu'il s'y raccroche fondamentalement.

images.jpg

Ce livre aborde, en effet, les tentatives intellectuelles ou pratiques qui ont existé avant la Seconde Guerre mondiale et peu après, pour trouver une sorte de troisième direction économique et sociale, entre le capitalisme libéral et le socialisme étatiste, sans tomber, cependant, dans le piège des totalitarismes nazi, fasciste et communiste. Carlson est ainsi amené à évoquer le distributisme de Chesterton et Belloc, les théories du russe Alexandre Chayanov, les tentatives paysannes en Europe de l'Est et Centrale, la défense du concept de salaire familial, les femmes au foyer dans la Suède socialiste ainsi que la théorie importante d'économie enclavée dans la société de Karl Polanyi. Il s'efforce également de dégager les raisons des échecs qui ont, sur le long terme, soldé ces essais.

Allan Carlson a accepté de répondre aux questions de L'Homme Nouveau pour un entretien inédit qui devrait paraître soit à la fin de cette année, soit au début de l'année prochaine. Ce sera l'occasion de revenir plus en détail sur ce livre.


 

Commentaires

C'est une bonne nouvelle en ces temps difficiles que vous ayez décidé de réécrire sur ce blog, vous nous avez manqué!
Odile

Écrit par : odile | 17/11/2008

Les commentaires sont fermés.