Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2007

Lisez Patrice de Plunkett

 

b05060cafc0983f85fcd405f9b5a4051.jpeg

 

Sur son blog, Patrice de Plunkett consacre un troisième volet () au livre de William Cavanaugh, Etre consommé, édité par les éditions de L'Homme Nouveau (pour commander, ici). Il analyse, met en perspective et place le livre au cœur du débat que l'éditeur espère voir naître. Voyez plutôt le début de ce texte, puis allez lire la suite sur le site de Patrice de Plunkett :

 

A l'heure du baril à 100 dollars, lisons d'urgence cet ouvage de micro-économie théologique qui s'intitule "Être consommé" :

 

Si vous n’avez pas encore ce livre, trouvez-le d'urgence (1) !  Cavanaugh est une lecture stratégique pour les esprits « rebelles », comme disait Tarcisio Bertone il y a trois semaines (2). En effet le cardinal Bertone et Benoît XVI appellent à ne plus réduire la foi à la morale des familles, et à cesser de prendre le monde actuel pour un chantier de joyeux nains de Blanche-Neige où il suffirait de siffler (des cantiques) en travaillant (dans les salles de marchés). Certes c’est supersympa de vivre dans un monde mondial : mais on pourrait y regarder de plus près, et constater que le mondial  – comme hier le national – n’est pas une valeur mais un champ d’affrontements. Différentes lignes de forces y coexistent, s’y entremêlent,  s’y opposent. Soyons lucides.

 

La présentation précédente de Patrice de Plunkett : là 

Les commentaires sont fermés.