Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2007

Le Prince Caspian

medium_Caspian.jpeg

Attendue depuis le succès du premier épisode, L’Armoire magique, annoncée depuis plusieurs mois, la suite des Chroniques de Narnia sortira en France le 2 juillet 2008 (sortie mondiale, le 16 mai 2008).

Avant d’être un succès cinématographique, Les Chroniques de Narnia sont d’abord un ensemble de sept contes écrits par C.S. Lewis, professeur de littérature médiévale, ami de J.R.R. Tolkien et auteur prolixe, notamment dans le domaine de l'apologétique chrétienne.

Il semble que le réalisateur Andrew Adamson suit l’ordre de rédaction des contes (différent au final de l’ordre retenu par l’éditeur) en proposant comme deuxième épisode, Le Prince Caspian.

L’histoire ? C’est celle du retour à Narnia de Peter, Susan, Edmund et Lucy. Ils découvrent Narnia en ruine, abandonné par ses habitants qui se cachent dans les forêts. À la place du roi légitime, le prince Caspian, règne son tuteur et oncle, le roi Miraz. Quand ce dernier apprend qu’il vient d’avoir une descendance mâle, il décide de supprimer son neveu. Informé par son précepteur, le jeune Caspian s’enfuit et se réfugie dans la forêt. Accueilli avec méfiance par ses sujets, il finit par rallier quelques fidèles et entame une guerre de libération. En nombre inférieur par rapport aux troupes du roi Miraz, les Narniens sont prêts à se rendre quand ils décident d’obéir à une vieille légende en sonnant du cor de l’ancienne reine Susan. Le résultat n’est pas aussi immédiat qu’ils l’espèrent. Bien qu’ils l’ignorent, le moment où le cor sonne correspond à l’instant où les enfants se retrouvent à Narnia. Finalement les troupes du roi Miraz seront vaincues et Aslan leur offrira de retourner dans leur propre monde. Quant à Peter et Susan, les deux aînés, Aslan leur apprend qu’ils ne reviendront pas à Narnia.

medium_Livre.jpeg En attendant la sortie française du film, on peut toujours lire Les Chroniques de Narnia, de préférence en volume séparé (Folio jeunesse) qui ont l’avantage d’être plus accessible pour des enfants et surtout de proposer les délicieux dessins originaux de l’illustratrice Pauline Bayne.

medium_Narnia.2.jpegCeux qui voudrait en savoir davantage sur C.S. Lewis ainsi que sur l’histoire des Chroniques, leur sens et leur rapport avec le christianisme, peuvent toujours se procurer mon livre, Le Monde de Narnia décrypté, aux Presses de la Renaissance.

Dans toute bonne librairie ou ici.


Commentaires

Bravo pour votre livre, très éclairant - discuter du Monde de Narnia est d'ailleurs toujours une bonne occasion de se rendre compte de la profondeur de la déchristianisation ("Ah, bon, il y a des références chrétiennes dans Narnia ?") Tout C. S. Lewis est à lire. Notamment son autobiographie Surpris par la joie, Voilà pourquoi je suis chrétien, Tactique du diable, etc.

Il n'était pas catholique (presque, anglican...) mais l'aurait bien mérité !

Écrit par : Cortes | 17/04/2007

Merci de votre excellent blogue.

Je recommande aussi, de LEWIS, le dernier livre de sa trilogie cosmique « Cette hideuse puissance », Âge d'homme 1997 (That Hideous Strengh, 1945).

A lire et à relire. Lentement. Et puis à méditer.

Et aussi le fabuleux petit ouvrage curieusement traduit au français « Apprendre la Mort », Éd. Cerf, trad. J. Prignaud et T. Radc, quand le nom original est "une peine observé" (A Grief Observed, 1961).

Valeas,

Santiago

Écrit par : Santiago | 17/04/2007

Les commentaires sont fermés.