Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2007

Saint Benoît (II)

Hymne des vêpres de saint Benoît
21 mars


Habitants, entonnez des hymnes solennelles,
Que les chants de louange en ces temps résonnent,
Car Benoît, en ce jour s’élève
Au plus haut du ciel.

Il n’atteignait encore que la fleur de l’âge,
Quand il laissa, enfant, la maison de ses pères,
Pour se cacher, solitaire, au fond d’une grotte
Toute silencieuse.

Parmi les orties et les dures épines,
Il vainquit les passions que la jeunesse entraîne ;
Dès lors il composa une charte admirable
De la vie parfaite.

De l’infâme Apollon, il brisa la statue,
Il détruisit le bois consacré à Vénus,
Mais pour Jean Baptiste construisit un sanctuaire
Sur la montagne sainte.

Il siège désormais dans le bonheur du ciel,
Parmi les Séraphins de feu, il contemple ;
Et renouvelle le cœur de ceux qu’il protège,
Dans un doux breuvage.

Gloire soit toujours au Père,
Ainsi qu’au Fils qu’il engendre,
Et à l’Esprit, leur égal à tous deux,
Dieu unique, dans tous les siècles.
Amen

Les commentaires sont fermés.