Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2006

Un monde postchrétien

 

medium_merton.jpg

« Que cela nous plaise ou non, nous devons admettre que nous vivons déjà dans un monde postchrétien, c'est-à-dire un monde où les idéaux et les comportements chrétiens sont de plus en plus cantonnés à une minorité. On s'aperçoit avec effroi que le vernis de christianisme qui subsiste encore généralement ne repose peut-être sur pas grand-chose voire sur rien, et que ce que qu'on qualifiait autrefois de "société chrétienne" est plus directemment un néopaganisme matérialiste derrière une façade chrétienne. Et là où cette façade est tombée, nous découvrons dans toute sa nudité la vacuité de la pensée de masse, dépourvue de morale, d'identité, de compassion, de sens, et qui retourne rapidement au tribalisme et à la superstition. Ici la spiritualité religieuse s'est rendue à la danse guerrière tribalo-totalitaire et à la vénération idolâtre des machines ».

 

Thomas Merton, Peace in the post-christian era (La terreur ou la paix ?, Lethielleux, 2006), texte écrit en 1962… 

01:15 Publié dans Texte | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

bonjour,
Je reviens à la loi concernant les contrôles des enfants éduqués hors EN, je viens de lire le rapport de l'audience je vous en communique le lien pour que vous puissiez lire à votre tour je précise que cette audience a fait suite à l'affaire Tabitha's place:
http//www coordiap.com/document/ cep2006/dupuisin tegral.htm
C'est très intéréssant Odile

Écrit par : odile | 05/12/2006

bonjour,
Je reviens à la loi concernant les contrôles des enfants éduqués hors EN, je viens de lire le rapport de l'audience je vous en communique le lien pour que vous puissiez lire à votre tour je précise que cette audience a fait suite à l'affaire Tabitha's place:
http//www coordiap.com/document/ cep2006/dupuisin tegral.htm
C'est très intéréssant Odile

Écrit par : odile | 05/12/2006

Les commentaires sont fermés.