Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2006

Des hommes de confiance ? Jean-Pierre Brard et nos libertés

 

medium_Brard.jpg

Relayant mes textes concernant Gerges Fenech et les propositions de la « Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs », le Salon Beige attire l’attention sur le député Jean-Pierre Brard (ici). C’est une bonne idée. Je m’engage donc dans ce sillon. D’autant que l’on s’aperçoit ainsi que ceux qui prétendent restreindre nos libertés familiales sont loin d’être « neutres » politiquement et religieusement.
Jean-Pierre Brard est vice-Président du groupe d'études sur les sectes et Membre du Conseil d'orientation de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES). Il est aussi l’un des deux secrétaires de la Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineurs.
Né le 7 février 1948 à Flers dans l’Orne, il devient maire de Montreuil (Seine-Saint-Denis) en 1984. Il est ensuite élu député de cette circonscription en 1988. D’abord membre du parti communiste, il est aujourd’hui apparenté au groupe communiste et membre  de la Convention pour une alternative progressiste (CAP).

Que sont les CAP ? Ce groupement rassemble des membres ou d’anciens membres du parti communiste, du parti socialiste, du Mouvement des citoyens de Chevènement ou de la Ligue communistes révolutionnaire. Il semble que Jean-Pierre Brard soit aujourd’hui le seul élu à se revendiquer de cette étiquette qui a perdu de sa maigre consistance.

Rappelons que le parti communiste a été l’allié et la courroie de transmission en France de l’Union soviétique qui, de 1917 jusqu’à sa disparition, a été le plus effroyable État totalitaire. Soulignons aussi que le communisme n'a pas disparu dans le monde et que se revendiquer de cette étiquette consiste à se montrer solidaire avec le pire totalitarisme.

Jean-Pierre Brard a fait de la lutte contre les sectes, l’un de ses chevaux de bataille. Il a été ou est :

– Vice-président du groupe d'études sur les sectes

– Vice-président de la commission d'enquête sur les sectes (1995)
– Rapporteur de la commission d'enquête sur les sectes et l'argent (1999)
– Secrétaire de la commission d'enquête sur l'influence des sectes sur la santé physique et mentale des mineurs (2006)
– Membre du Conseil d'Orientation de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES).


Il s’est opposé à Nicolas Sarkozy quand celui-ci a reçu l’acteur Tom Cruise, membre de « l’Église » de Scientologie (30 août 2004).

Il a participé de manière très active à la lutte contre les Témoins de Jéhovah qui l’ont d’ailleurs poursuivi pour diffamation.

Mais il est allé plus loin encore. Le dimanche 6 février 2005, Jean-Pierre Brard a effectué une série de visites dans six lieux de culte pour lesquels sa municipalité avait reçu des signalements de riverains pour nuisances phoniques ou stationnements gênants. Sur les six lieux contrôlés, deux avaient visiblement fermés leurs portes de manière définitive. Il a aussi visité quatre temples protestants situés dans sa ville et serait intervenu en pleine célébration des cultes. Jean-Pierre Brard a justifié son action par sa qualité de maire de Montreuil, agissant « en vertu de son pouvoir de police administrative pour contrôler la sécurité de ces lieux de culte ».

La Fédération protestante de France (FPF), présidée par Jean-Arnold de Clermont, a fortement réagi à cet abus de pouvoir. Selon la FPF, Jean-Pierre Brard se serait publiquement exclamé, lors de sa visite au temple du Centre missionnaire évangélique : « Monsieur, apprenez qu'ici la prière se fait dans le cœur, on n'a pas besoin de chanter ! ». Le député a démenti cette accusation.

Selon Jean-Pierre Brard, ces incidents s'inscrivent dans la suite logique d'un contentieux de longue date l'opposant à Jean-Arnold de Clermont, le député l’accusant de vouloir remettre en cause la loi de 1905. Pour Jean-Arnold de Clermont : « il y a sans doute une continuité entre l'hostilité bien connue du maire de Montreuil envers les sectes, et sa compréhension du mouvement évangélique comme sectaire. »

Le 26 octobre dernier, Jean-Pierre Brard était l’un des signataires du communiqué de presse émanant de seize députés s’inquiétant « de la révision de la loi de 1905 » qui entraînerait selon eux  « la remise en cause de l'un des fondements historiques de notre Etat républicain et laïc » (1354-005.doc).

Plusieurs des signataires de ce communiqué de presse sont membres de la Commission d'enquête relative à l'influence des mouvements à caractère sectaire et aux conséquences de leurs pratiques sur la santé physique et mentale des mineursOutre Jean-Pierre Brard, c’est le cas de Philippe Vuilque (PS), rapporteur de la Commission, de Martine David (PS), vice-président de la Commission, Jacques Myard (UMP) et Rudy Salles (UDF).

Le 8 novembre dernier, Jean-Pierre Brard s'en est pris à une élue MNR du conseil municipal de sa ville en lui reprochant de porter une croix sur son pull (ici).  

13:09 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Ce qu'il y a de curieux pour cet anti-secte, c'est qu'il s'en prend exclusivement aux mouvements religieux.

Or il existe des sectes athées dont notamment Lutte Ouvrière qui est un mouvement sectaire, dit-on.

La lutte anti-secte apparaît ici pour être un prétexte à la lutte anti-religieuse. Cela vient des délires rationalistes marxistes, eux-mêmes aux centres de plusieurs sectes.

Dont une des causes du sectarisme est l'idée que leurs discours rend compte de la totalité de la réalité. Cette folie d'orgueil est source de leurs fanatisme et de leur sectarisme.

C'est un ancien élève des écoles laïco-marxistes qui vous le dit. Mais je suis un ancien élève impie !

Fenech et Brard sont des sectaires anti-sectes.

Écrit par : Denis Merlin | 30/11/2006

Les commentaires sont fermés.