Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2006

Aux visiteurs de ce blog

Ce blog, à l'origine, a été conçu pour réfléchir aux moyens pratiques à mettre en œuvre dans nos vies pour essayer de vivre autrement et en chrétien dans un système principalement fondé sur la matérialisme. Au fil du temps, les commentaires venant, Caelum et Terra a vu arriver des commentaires qui s'en prennent aux personnes davantage qu'aux idées. Pas forcément méchamment, ni violemment. Mais d'une manière qui n'a rien à faire sur ce blog. Il existe d'autres endroits pour cela. Le plus souvent, ces attaques n'apportent vraiment rien, surtout lorsqu'elles sont faites à contresens des propos tenus.
Je demande donc à tous les participants réguliers ou non de s'en tenir à l'échange d'idées, principalement à la recherche de solutions pratiques pour vivre en chrétien et en tant que chrétien dans la société d'hyperconsommation.
Si jamais un intervenant attaquait un autre, d'une manière ou d'une autre, je serais obligé de modérer ces interventions, sans prendre en considération la qualité de la réflexion qui pourrait s'y trouver, par ailleurs. Personne n'est obligé de venir, surtout pour déverser sa hargne.
Je vous remercie de votre compréhension et je ne doute pas que nous aurons encore des échanges fructueux.

21:42 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Je tiens à présenter mes excuses pour mes "débordements" d'hier

Écrit par : Maguelone | 10/11/2006

Vous êtes toute pardonnée, Maguelone, vous savez même saint Pierre et saint Paul eurent des altercations un peu vives. C'est plus certainement quand tout le monde est d'accord qu'on n'est plus dans un monde chrétien mais démocratique et totalitaire.
D'ailleurs séparer les idées des personnes est un exercice de style, même sur un blogue, comme séparer le matérialisme des matérialistes.

Écrit par : Lapinos | 10/11/2006

Ce n'est pas dirigé contre vous, Maguelone, faites plutôt comme si j'avais fait mien ce mot de Bernard Shaw : « Quand vous dites quelque chose, si vous ne le dites pas d’une façon qui irrite, vous pourriez aussi bien vous taire. »

Écrit par : Lapinos | 10/11/2006

Les commentaires sont fermés.