Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2006

Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre (1)

 

medium_couv-Ratzi-1.jpg

Chaque semaine, je vais essayer de présenter un livre en rapport avec le thème de ce blog.

 

Parmi les très nombreux ouvrages du cardinal Ratzinger, aujourd’hui pape sous le nom de Benoît XVI, l’un d’entre eux a retenu particulièrement mon attention en raison de son sujet et de son titre qui entrent particulièrement en résonance avec le thème de ce blog.
Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre est un petit livre de moins de cent pages, dans l’édition Fayard (1986) que je possède. Il s’agit d’un recueil de quatre sermons prononcés au printemps 1981 à Notre-Dame de Munich par celui qui était alors le cardinal archevêque de cette ville.
Pourquoi quatre sermons sur ce sujet ? Pour deux raisons explique le cardinal Ratzinger dans son introduction :
– parce que la nature est menacée aujourd’hui d’une manière grave ;
– parce que le thème de la Création a disparu de la catéchèse, de la prédication et de la théologie.
Plutôt que de donner un résumé trop rapide de chaque sermon, tous très riches, je propose d’en présenter un par jour.


Le premier sermon porte sur la notion de Dieu créateur, sur le récit de la Création et sur la particularité de l’approche biblique des origines.
Le cardinal Ratzinger explique que le chrétien ne peut pas se contenter de dire, face à la science, que la Bible n’entend pas proposer une explication scientifique et qu’elle se meut dans une autre sphère, avec un autre langage.
Cette affirmation est juste, explique-t-il, mais insuffisante. Et son insuffisance même risque de mettre en péril la foi, en la réduisant à n’être qu’un stratagème.
Mais alors qu’on s’attend de la part de l’auteur à une tentative de mise en parallèle du texte biblique avec les dernières découvertes scientifiques, celui-ci opère un retournement en mettant de côté (pour l’instant) la question scientifique et en portant son attention sur notre lecture de la Bible.

Il montre que la Bible ne peut pas se lire abstraction faite de sa totalité. Il ne s’agit plus, contrairement aux affirmations de la méthode historique (on trouve des échos de cette question dans le récent discours à Ratisbonne) de suivre la linéarité et la littéralité de la Bible, mais de la comprendre en fonction du critère christologique. Pourquoi ce critère ? Tout simplement parce que le Christ est le fondement de notre foi. La Bible elle-même, dans le Prologue de saint Jean, propose ce critère. Le Christ récapitule et finalise la Genèse : « Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu ».

La conclusion de ce premier sermon est un écho déjà lointain (plus de 20 ans) au thème du discours de Ratisbonne sur foi et raison. Au terme de sa réflexion sur la façon de comprendre la Bible, et dans la Bible, le récit de la Création, le cardinal Ratzinger écrit : « La rationalité du monde nous fait percevoir la Raison divine. La Bible est et reste la vraie « lumière”, qui confie le monde à la raison de l’homme, sans le livre au pillage. Elle ouvre en effet, la raison à la vérité et à l’amour de Dieu. Nous n’avons donc pas à cacher notre foi en la Création, même de nos jours. Nous devons ne pas la cacher car c’est seulement quand le monde se fonde sur la liberté, l’amour et la raison, ses véritables piliers, que nous pouvons nous faire mutuellement confiance, que nous pouvons regarder vers l’avenir, que nous pouvons vivre comme des hommes ».

Concrètement, si nous voulons vivre vraiment comme des hommes, et non comme des robots, tout commence par le fait de nous reconnaître créature, dépendante de Dieu. C’est-à-dire de percevoir la raison divine à l’œuvre dans la Création, même si celle-ci a été mise à mal par le péché de l’homme.  

Commentaires

Bonjour
J’ai question
Si dieu créa le ciel et la terre … la vie etc..
Et si il y avait de la vie sur d’autre planète, galaxie . Qui c’est qui les a crée alors ??
merci

Écrit par : emma | 12/04/2011

Les commentaires sont fermés.