Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2006

Coup d'État scolaire permanent

À propos de la fameuse Carte scolaire, voici un extrait d'un article de Bernard Collot paru dans Libération du 12 septembre dernier et que l'on vient de me faire parvenir :
« Il est pour le moins surprenant que ne soit jamais évoqué ce qui constitue un véritable scandale de société où chacun se réclame de la démocratie. Dispenser de « l'instruction » à chaque enfant est obligatoire depuis Jules Ferry. C'est du coup l'État qui se substitue au citoyen quant à la responsabilité et au devoir d'instruction. L'incroyable déni de démocratie se trouve bien là : non seulement les parents citoyens sont obligés de « laisser » leurs enfants là où l'État le leur dit, mais en plus, ils n'ont rien à dire sur ce qui s'y passe. Si, dans un même secteur, des parents pouvaient choisir entre un établissement aux pédagogies traditionnelles et un établissement aux pédagogies modernes, il est certain que les choix ne s'effectueraient plus sur des critères sociaux, prétexte mis en avant par les défenseurs de la carte scolaire ».
Le fameux « Coup d'État permanent » n'est-ce pas finalement celui qui dépossède les parents au profit de l'État, dont on ne voit pas bien la compétence particulière en matière d'éducation et d'enseignement.

11:00 Publié dans Éducation | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.